Gagner 5 fois plus en bourse - Extraits du Livre

Extraits du livre Gagner 5 fois plus

[...] Débouclage d'une position multipleGagner 5 fois plus en bourse - Extraits du Livre Évolution un peu incertaine pendant 3 semaines, le temps nous semble long et nous décidons de vendre la totalité de la position. Chose faite le 5 avril au cours de 2,70€. Soit très exactement notre objectif. C'est une chance pour gagner 5 fois plus, car il est fréquent d'estimer nécessaire de revendre sans l'avoir atteint.

Par exemple, avec un gain de 8% alors que l'objectif était à 9,5%. Il n'y a nul regret ou frustration à éprouver, une opération gagnante reste une opération réussie. Un objectif est une estimation empirique visée, pas une obligation ! Et chaque jour, souvent plusieurs fois par jour, les conditions du marché changent, remettant en cause chacune de vos positions. Il n'est ainsi pas rare de modifier son objectif en cours de gestion, à la hausse comme à la baisse.

Nous aurions donc pu revoir ce dernier à la hausse lors de notre dernier achat, par exemple à 3,00€. Mais un dicton populaire disant que "le temps c'est de l'argent", il n'est ainsi pas bon de garder trop longtemps des titres en portefeuille s'ils ne génèrent pas de la plus-value. Autant placer nos fonds ailleurs ! Délicat équilibre entre "pierre qui roule n'amasse pas mousse" et réalisation. Vous voulez un exemple réel et vécu de semi-ratage pour avoir été trop ambitieux ? [...]

[...] Vous n'ignorez pas qu'il est très déconseillé de tout placer sur un seul titre mais c'est un résultat enthousiasmant ! De toute façon, il serait par trop complexe, à ce stade, de décrire l'activité d'un portefeuille comportant une douzaine de lignes ! Et pourtant c'est ce que, très prochainement, vous aurez la capacité d'administrer. Peut-être estimez-vous ne pas détenir encore des fonds suffisants pour ce faire ? On vous le souhaite pourtant. Même en démarrant, comme ici assez modestement, avec deux ou trois lignes de titres.

Parce que, dans notre démonstration, nous disposons maintenant d'une trésorerie plus conséquente, réjouissante et ouvrant de nouvelles opportunités. Jusqu'ici, nous avons déjà vu beaucoup de choses, mais contrairement au cheminement progressif de cet ouvrage, la réalité vous confrontera avec beaucoup de vivacité à des événements impromptus et pas forcément dans le bon ordre ! Il vous appartiendra de comprendre, évaluer, passer les écritures, alléger telle position pour finalement ne pas renforcer telle autre, repérer à temps telle pépite au bon moment... décider d'investir sur un titre encore inconnu (de vous) la veille...

Vous savez bien qu'il ne s'agit pas de foncer à chaque soubresaut du marché, mais de déterminer les priorités et donc d'avoir les idées claires sur son fonctionnement. Il n'y a pas à paniquer en se disant qu'on n'a rien compris ! Personne n'a la capacité de réagir optimalement à tout ce qui peut arriver en une journée. Mais on peut faire les bons choix et appliquer les meilleures décisions, afin de gagner 5 fois plus ! Alors soufflons un peu et tentons de répondre aux 20 questions d'un quizz pour faire le point sur nos acquis.[...]

Gagner 5 fois plus en bourse - Extraits du Livre[...] Un argument Stop est toujours un peu traumatisant, en tout cas déplaisant. Pour compenser mentalement cette impression négative, dites-vous bien que c'est une bonne décision, qu'elle nous protège et évite une situation encore plus défavorable. De plus, elle nous restitue des liquidités et donc la capacité d'intervenir à tout moment sur une opportunité.

En vrai, il arrive qu'on laisse un Stop s'exécuter puis, sur la base d'une réflexion argumentée et en fonction de l'évolution du marché, que l'on reprenne les "mêmes" actions au même prix... il n'y a pas à en rougir ! Conséquences immédiates, pour le prix de deux commissions, le coût d'acquisition se voit notablement abaissé et nous sommes toujours dans la course. Pas si mal.

Si le marché s'affaisse (mauvaise nouvelle internationale, annonce politique inopportune...), une couverture brusquement négative à l'ouverture peut se voir tout aussi soudainement redynamisée par l'exécution d'un ou deux ordres Stop bienvenus. J'avoue qu'il m'est arrivé, au début, de me révéler imprudent, de ne pas positionner d'ordre Stop sur chacune de mes valeurs.

Laissez-moi vous dire que lorsque l'ensemble des titres devient déficitaire, que la couverture plonge sous l'eau et que toutes les liquidités ont été engagées, il ne reste qu'à bondir d'une action à l'autre pour déterminer celle à sacrifier en urgence. Et le temps de procéder à cette voltige, les cotes ont encore baissé... aggravant d'autant une situation déjà complexe et délicate. Grâce à ce manuel, nous n'aurez jamais à vivre ce genre de difficulté.[...]

[...] Warrants : proche dans l'esprit des Turbos, le Warrant se révèle un produit financier autrement plus complexe. En particulier, il intègre la donnée du temps, en plus du prix initial fixé, dit prix d'exercice, et de sa date limite, ou d'échéance. Sa valeur évolue donc chaque jour en sus des fluctuations de son "sous-jacent", son actif de référence.

Pas simple ! Et là aussi les effets de levier sont on ne peut plus variables et donc extrêmement difficiles à maîtriser. Il peut être lié à tout un tas d'actifs et pas seulement des actions. Mais aussi des matières premières, des indices, des devises... le rendant d'autant plus pointu et déconseillé à notre niveau, strictement non professionnel.

Bien entendu, comme avec les Turbos, il est relativement aisé de perdre jusqu'à 100% de son investissement. Comparé à la possibilité jamais sûre de peut-être viser 200% de gain, le risque est-il acceptable ? Pas dans notre démarche, ici, en tout cas. Nous ne sommes assurément pas ici pour jouer, et certainement pas pour prendre des risques inconsidérés et incontrôlables ![...]

[...] Les investisseurs ont horreur du doute et de l'incertitude. Gagner 5 fois plus en bourse - Extraits du LivreImmanquablement, à l'annonce d'une nouvelle de ce type, beaucoup d'entre eux vont ressentir une poussée de stress et se dire qu'il vaut mieux lâcher l'affaire avant que les autres (tous les autres !) ne le fassent. Quand bien même il faudrait y laisser quelques plumes.

Vous disposez alors de deux options : soit suivre le troupeau et vous dépêcher de solder la ligne concernée, soit conserver votre sang-froid et vos titres. Effectivement, pour douloureux et perturbant que cela soit, il vaut sans doute mieux étudier posément la situation plutôt que de se laisser dominer par ses émotions. La peur est toujours mauvaise conseillère.

Je vais plus loin : pour avoir des chances de gagner 5 fois plus, c'est peut-être un contexte où il serait habile de rapidement annuler son ordre Stop pour éviter une conséquence "assassine" comme nous l'avons expliqué précédemment. Il arrive qu'une mauvaise nouvelle cause de gros dégâts en quelques dizaines de minutes, que l'action s'effrite de 6, 8 ou 10%, pour rebondir ensuite.

Pas à son niveau de la veille c'est vrai, mais il vaut peut-être mieux reconsidérer la situation en maîtrisant une moins-value théorique de 5% (et peut-être la concéder), que de se faire déposséder de son investissement à -12% par l'exécution automatique de son ordre Stop. Alors que ce plancher n'a été percuté que quelques instants ! Rageant.[...]